— Résilience de l'ANR dans un environnement volatil

Résilience de l'ANR dans un environnement volatil.

  18 mars 2019
Communication FFP
Télécharger le document PDF
télécharger
 

Le Conseil d’administration, réuni le 15 mars 2019 sous la présidence de M. Robert Peugeot, a arrêté les comptes de l’exercice 2018.

ANR par action : 150,3 € soit - 2,6 %

Au 31 décembre 2018, l’Actif Net Réévalué (ANR) par action s’établit à 150,3 € contre 154,4 € au 31 décembre 2017, soit une baisse de - 2,6 % sur l’année, résultant principalement de la chute des marchés financiers en fin d’année 2018. Dans cet environnement volatil, les cours des actions Peugeot SA et Safran ont progressé tandis que les autres participations cotées ont connu des performances plus contrastées. Les actifs non cotés se sont appréciés en 2018, notamment les co-investissements récents ainsi que le portefeuille de fonds de capital-investissement. 

Un résultat net consolidé marqué par le changement de norme comptable

Le résultat net consolidé, part du groupe 2018, s’élève à 115 M€ contre 222 M€ publié en 2017.

L’évolution du résultat s’explique principalement par le changement de norme comptable effectué en 2018 (IFRS9 remplaçant l’IAS 39) : les plus-values réalisées sur les participations n’étant plus comptabilisées au compte de résultat mais en capitaux propres, le résultat 2018 ne prend pas en compte 240 M€ de plus-values issues de la cession des titres Zodiac Aerospace et ORPEA. Pour mémoire, le résultat 2017 intégrait 147 M€ de plus-values liées aux cessions de Sanef, Ipsos et Onet.

Les dividendes reçus des titres de participations sont en augmentation à 83 M€ contre 77 M€ en 2017.

Faits marquants

Participations

Le 27 février 2018, FFP a apporté l’intégralité de ses actions Zodiac Aerospace (www.zodiacaerospace.com) à l’offre publique d’échange initiée par Safran (www.safrangroup.com). FFP a ainsi reçu 2 832 492 actions Safran inaliénables pour une durée de 3 ans et 141 M€. 31 M€ ont été réinvestis en actions ordinaires Safran.
F&P SAS, société commune entre FFP et le Fonds Stratégique de Participations (FSP) agissant de concert vis-à-vis de Safran, est administrateur de la société. Elle est représentée au Conseil d’administration de Safran par son Président, M. Robert Peugeot.

En juillet 2018, FFP a cédé 0,85 % du capital de la société ORPEA (www.orpea.com) à 116 €, pour un montant de 63,8 M€. Actionnaire depuis 2011, FFP réalise une performance de 4x sur cette cession. FFP conserve 5% du capital et demeure administrateur de la société.

Co-investissements

En 2018, FFP a investi 130 M$ additionnels aux cotés de JAB Holding (www.jabholco.com) pour continuer à soutenir la stratégie d’expansion du groupe dans le secteur des boissons à la suite de l’acquisition de Dr Pepper Snapple Group. Ainsi, FFP est exposée à la nouvelle entité Keurig Dr Pepper (KDP) mais également à Jacobs Douwe Egberts, le plus important torréfacteur au monde avec 6 Md$ de chiffre d’affaires et son portefeuille de marques (Jacobs, Douwe Egberts, l’Or, ou Café Grand-Mère). JAB Holding a réalisé l’acquisition de la chaine de restauration Prêt à Manger qui complète, avec notamment Panera Bread, Caribou Coffee et Expresso House, son pôle de restauration rapide.

FFP a également investi 10 M$ aux côtés d’IDI Emerging Markets dans la société Big Bottling Company, qui embouteille et commercialise les boissons gazeuses non-alcoolisées BIG et Volt au Nigéria. 

En octobre 2018, FFP a renforcé son exposition au secteur de la santé en s’associant avec ArchiMed (www.archimed-group.eu). FFP s’est ainsi engagée dans le fonds MED Platform 1 pour un montant de 80 M€ pour une taille cible du fonds de 800 M€, avec la possibilité de doubler son exposition en co-investissant dans les sociétés de son choix. Ce fonds géré par des professionnels de la santé et de l’investissement a pour objectif d’accélérer la croissance de sociétés européennes du secteur de la santé.

FFP a enfin investi 20 M€ aux côtés de PAI Partners dans Asmodee (www.asmodee.com), n°3 mondial des jeux de société et cartes à collectionner.

Capital-investissement

FFP a poursuivi sa stratégie de capital-investissement en prenant 9 nouveaux engagements pour un total de 122 M€. FFP a notamment noué de nouvelles relations avec 5 sociétés de gestion. Aux Etats-Unis, FFP s’est engagée pour un total de 45 M$ dans les fonds Webster Capital IV, Quad V et K4. En Europe, FFP a pris des engagements pour 15 M€ dans le fonds FAPI III et 12 M€ dans le fonds Astorg VII.

FFP a prolongé son partenariat avec 4 autres sociétés de gestion, en prenant des engagements dans leurs fonds successeurs pour un total de 58 M€ : il s’agit des fonds de capital-croissance Keensight V et Warburg Pincus Global Growth, du fonds d’amorçage Idinvest Digital III, ainsi que du fonds français d’impact Alter Equity II. 

Immobilier

FFP continue de se développer dans l’immobilier. 37 M$ supplémentaires ont été investis dans six projets immobiliers à Washington, Atlanta, Charleston, Savannah et Fairfield avec ELV (www.elvassoc.com), structure de promotion immobilière résidentielle et commerciale. La première cession, réalisée à Atlanta pour 5 M$, a offert une performance annualisée de 22 %. 

FFP a également investi 15 M€ dans le fonds immobilier français White Stone VII géré par LBO France.

Action FFP
En décembre 2018, FFP a procédé à l’annulation de 150 000 de ses actions auto-détenues, représentant 0,60 % du capital social. Le capital social de FFP se compose désormais de 24 922 589 actions. 

Endettement financier
Au 31 décembre 2018, l’endettement financier de FFP s’élève à 571 M€ contre 464 M€ au 31 décembre 2017. Les lignes de crédit non utilisées fin 2018 totalisent 415 M€. 

Evénements post-clôture

En février 2019, FFP a cédé sa participation dans la société suisse DKSH, leader des services aux entreprises pour leur implantation et leur expansion sur les marchés d’Asie du Sud-Est, pour un montant total de 212 M CHF. L’investissement de FFP dans DKSH datant de 2008 a permis de réaliser un multiple global de 4,3x et un rendement annuel moyen (TRI) de 24 %.

Depuis le début de l’année, FFP s’est également engagée dans les fonds immobiliers TREO géré par Tikehau Capital, et Icawood, spécialisé dans le développement immobilier bas carbone. 

Dividende
Le Conseil proposera à la prochaine Assemblée Générale un dividende ordinaire de 2,15 € par action, en progression de 7,5 %.

Commentant ces résultats, Robert Peugeot a déclaré : « Dans un environnement de marché qui s’est dégradé, FFP a pu une nouvelle fois démontrer la qualité et la résilience de ses actifs, dont la performance a été meilleure que les indices boursiers. 

Notre société a continué à se renforcer et l’équipe de FFP compte désormais 27 professionnels entre Paris et Londres, qui contribuent à l’origination, au déroulement et au suivi de nos opérations.

PSA a publié des résultats historiques, dûs à une excellente performance de Peugeot Citroën DS et à la poursuite de l’intégration efficace d’Opel/Vauxhall dans le groupe. 

Nous avons soutenu l’OPE menée par Safran sur Zodiac Aerospace, dont nous étions actionnaires depuis 12 ans et sommes convaincus que ce rapprochement est déjà bénéfique à un des leaders mondiaux des équipements aéronautiques ainsi constitué. 

L’année 2018 aura également été marquée par la poursuite de notre stratégie de diversification sectorielle et géographique, via des co-investissements, des engagements dans des fonds de capital-investissement et des projets immobiliers. Nous avons notamment renforcé notre partenariat avec JAB Holding en réinvestissant significativement à leurs côtés.

En début d’année 2019, nous avons cédé notre participation dans DKSH après avoir accompagné pendant 11 ans cette société familiale suisse dont l’activité est centrée sur l’Asie du sud-est. Sur cette période, cet investissement aura créé 280 M€ de valeur.

Nous poursuivons notre politique de gestion raisonnable de notre endettement financier et conservons une capacité d’investissement importante propice à saisir de nouvelles opportunités.

Bien que l’environnement macro-économique reste incertain, je ne peux que constater la progression enregistrée au début de cette année de l’ensemble de nos participations cotées. »