— Résultats du premier semestre 2020 : FFP poursuit son développement malgré la crise du Covid-19

Résultats du premier semestre 2020 : FFP poursuit son développement malgré la crise du Covid-19.

  14 septembre 2020
Communication FFP
Télécharger le document
télécharger  
 

Le Conseil d’administration, réuni le 10 septembre 2020 sous la présidence de M. Robert Peugeot, a arrêté les comptes du premier semestre 2020.

ANR par action : 142,1 €, en baisse de 21 %

Au 30 juin 2020, l’ANR par action s’établit à 142,1 € contre 179,5 € au 31 décembre 2019, soit une baisse de 21 % sur le semestre, impacté par la chute des valorisations des sociétés automobiles et aéronautiques. Celles présentes dans les autres secteurs d’activité ont dans l’ensemble bien résisté.

en M€

S1 2020

2019

Actif Brut Réévalué

4 485

5 265

Actif Net Réévalué

  • Soit ANR par action

3 540

142,1 €

4 472

179,5 €

Résultat net consolidé, part du groupe

(32)

103

Une perte de 32 M€ au premier semestre 2020

Le résultat net consolidé part du groupe du premier semestre 2020 s’élève à -32 M€ contre 103 M€ au 30 juin 2019. L’évolution du résultat s’explique principalement par la suppression ou la baisse des dividendes versés par les participations de FFP.

Faits marquants du semestre

L’année 2020 a démarré par une crise sanitaire inédite qui a mis un coup d’arrêt à la croissance mondiale.

Malgré un deuxième trimestre difficile, les participations de FFP, les fonds dans lesquels elle est engagée, ses co-investissements et ses investissements immobiliers ont dans l’ensemble bien résisté dans ce contexte, en s’adaptant rapidement à la situation et en évitant toute crise de liquidité.

FFP a poursuivi sa démarche de diversification géographique et sectorielle en effectuant de nouveaux investissements à l’étranger, dans l’immobilier et dans des secteurs en forte croissance.

Groupe PSA

Dans la continuité du soutien apporté par FFP et son actionnaire majoritaire Etablissements Peugeot Frères au projet de fusion entre Peugeot S.A. et Fiat Chrysler Automobiles N.V. annoncé le 18 décembre 2019, FFP a conclu, avec un prestataire de services d’investissement, un contrat d’equity swap à échéance le 30 juin 2021, lui permettant d’acquérir 2 % supplémentaires du capital de Peugeot S.A. pour un montant de 228 M€.

Co-investissements

Au premier semestre 2020, FFP a réalisé 80 M€ de nouveaux co-investissements qui amplifient l’internationalisation de la société, en Asie et aux Etats-Unis :

FFP s’est engagée à hauteur de 15 M$ dans LivSpace, plateforme digitale indienne spécialisée dans l’aménagement d’appartements clé en main. FFP a participé à une augmentation de capital visant à financer la croissance de la société. Aujourd’hui l’entreprise est présente dans 9 villes en Inde et à Singapour, avec un plan d’expansion ambitieux dans le reste de l’Asie.

FFP a participé à une nouvelle augmentation de capital de Lineage pour 25 M$. Lineage est une société américaine de logistique spécialisée dans la chaine du froid, leader mondial de son secteur après plusieurs acquisitions en Europe et en Asie. FFP en est actionnaire depuis 2017.

FFP a également investi 15 M$ dans Jianke, une entreprise chinoise spécialisée dans la distribution de médicaments en ligne et qui a plus récemment développé une plateforme de téléconsultation dont le développement rapide s’est accéléré pendant la crise sanitaire.

L’activité au sein des sociétés contrôlées par JAB Holding a été dynamique lors du 1er semestre :

  • Les premières acquisitions de groupes vétérinaires (NVA et Compassion First) ont été finalisées débouchant sur un appel de 25 M$ sur les 100 M$ engagés par FFP en 2019 ;
  • Après 2 ans de cotation et une progression de près de 25 %, une partie des titres Keurig Dr Pepper ont été cédés ou distribués à FFP, pour une valeur totale de 60 M$ ;
  • Enfin, en mai 2020, JAB Holding a mené avec succès l’introduction en bourse de JDE Peet’s, un leader mondial du café. Il s’agit de l’opération la plus importante en Europe depuis 2018.

Fonds de capital-investissement

En ce qui concerne les fonds de capital-investissement, FFP a poursuivi ses relations avec certains gestionnaires en réinvestissant dans leurs nouveaux fonds (Summit Partners III, Montefiore V, Insight Partners XI, K V et Impact Croissance IV). FFP a aussi élargi ses relations d’affaires aux Etats-Unis en souscrivant au fonds spécialisé dans la santé Consonance II et au fonds spécialisé dans les services aux entreprises Incline Partners V. Au total, au premier semestre, FFP s’est engagée pour un total de 87 M€ en Europe et aux Etats-Unis.

Immobilier

FFP continue de se développer dans l’immobilier en France et aux Etats-Unis.

En juin 2020, FFP s’est engagée à hauteur de 25 M€ dans Arboretum, projet qui consiste à construire un campus bas carbone de 126 000 m² de bureaux . La structure en bois massif de ce projet au sein du quartier de la Défense offrira des conditions de travail favorables et pourra accueillir 8 000 à 10 000 personnes.

Au premier semestre, FFP a continué d’investir aux côtés d’ELV Associates avec l’acquisition de deux nouveaux immeubles à Washington et Boston pour un total de 5 M$. Quatre cessions ont par ailleurs eu lieu pour un total de 12,3 M$ et un TRI moyen supérieur à 15%.

Endettement financier

Au 30 juin 2020, l’endettement financier de FFP s’élève à 945 M€ contre 793 M€ au 31 décembre 2019. Les lignes de crédit non utilisées au 30 juin 2020 totalisent 488 M€.

Evénements post clôture

Le 27 juillet 2020, FFP a cédé 500 000 actions SEB, représentant environ 1,0 % du capital de la société, à un prix de 138,5 € par action. Au total, le produit de cession s’élève à 69,3 M€, soit une performance de 5x. Accompagnant le groupe SEB depuis 2004, FFP a réaffirmé son plein soutien au management du groupe et à sa stratégie de croissance rentable à travers le monde. FFP demeurera un actionnaire significatif de SEB (4,0 % du capital et 5,2 % des droits de vote) et administrateur de la société.

En juillet, FFP s’est également engagée à hauteur de 25 M€ aux côtés de son partenaire Archimed dans Polyplus, leader mondial des réactifs de transfection, consommables utilisés pour la production de thérapies cellulaires et géniques, un domaine biotechnologique en très forte croissance.

PAI Partners a finalisé début septembre la cession de Roompot. FFP avait investi aux côtés de PAI dans cet opérateur de villages de vacances néerlandais en 2016. La transaction aboutit à un produit de cession de 30 M€, soit une performance supérieure à 3x.

Le Groupe PSA et Fiat Chrysler Automobiles ont annoncé ce jour un ajustement des termes de leur projet de fusion, qui permettra de préserver la robustesse du bilan du nouveau groupe Stellantis dans le contexte de la crise sanitaire actuelle. Le montant des synergies attendues en année pleine a été revu à la hausse, renforçant ainsi toute la pertinence de ce rapprochement. FFP et son actionnaire majoritaire Etablissements Peugeot Frères ont réaffirmé leur plein soutien au projet de fusion lors du Conseil de surveillance de Peugeot S.A. tenu ce jour.

Commentant ces résultats, Robert Peugeot, Président de FFP, a déclaré : « Les résultats de FFP au premier semestre sont à lire à la lumière de la crise sanitaire inédite qui a brutalement impacté l’économie mondiale. FFP dispose d’un portefeuille de sociétés de qualité présentes dans des secteurs très variés et positionnées sur des tendances de croissance.
Nous sommes fiers d’avoir soutenu différentes initiatives de recherche contre le Covid-19 (fonds Immunov) et de soutien aux populations touchées par les effets de la crise sanitaire (Restos du Cœur, Œuvres de Saint-Jean).
Compte tenu des conséquences de la crise sanitaire, les termes du rapprochement entre PSA et FCA ont été ajustés afin de renforcer la trésorerie de Stellantis tout en maintenant les grands équilibres initiaux. Le potentiel de ce nouveau groupe est encore renforcé par la réévaluation des synergies attendues. Nous sommes confiants et nous réjouissons de la naissance de Stellantis début 2021.»

Bertrand Finet, Directeur Général de FFP, poursuit : « Notre stratégie d’investissements diversifiés en termes de secteurs et de géographies a continué à être mise en œuvre par nos équipes dans des activités qui sont épargnées par la crise actuelle comme la santé et le digital. Nous sommes déterminés à la poursuivre, persuadés qu’elle nous permettra de traverser cette période le mieux possible.
Les résultats de PSA au premier semestre ont démontré la grande résilience du groupe dans un environnement très difficile. Safran et LISI quant à elles ont réagi rapidement pour contenir les effets de la crise et protéger leur liquidité. Le reste de nos actifs a globalement bien résisté.
La plupart de nos participations ont supprimé ou baissé leur dividende, ce qui explique la baisse du résultat de FFP en 2020. FFP gère son bilan de façon prudente et continuera sa politique de gestion raisonnable de son endettement financier. »