— Un premier semestre 2017 marqué par une forte progression (+19%) de l’ANR à 156,1 € et de nombreuses opérations

Un premier semestre 2017 marqué par une forte progression (+19%) de l’ANR à 156,1 € et de nombreuses opérations.

  12 septembre 2017
Communication FFP
Télécharger le document PDF
télécharger  
 

Le Conseil d’administration, réuni le 11 septembre 2017 sous la Présidence de M. Robert Peugeot, a arrêté les comptes du premier semestre 2017.

ANR par action : 156,1 €, en hausse de 19%

Au 30 juin 2017, l’ANR par action s’établit à 156,1 € contre 131,4 € au 31 décembre 2016, soit une progression de 19% sur le semestre. Les Investissements (actifs hors Peugeot SA) ont fortement progressé avec notamment les hausses de 36% de LISI, 27% d’ORPEA ou 22% de SEB. La valeur boursière de Peugeot SA s’est appréciée de 13% sur les six premiers mois de l’année. 

Résultat net consolidé de 211 M€, porté par les plus-values de cession et la reprise de la distribution d’un dividende par le Groupe PSA

Le résultat net consolidé part du groupe du premier semestre 2017 s’élève à 211 M€ contre 3 M€ sur la même période de l’exercice précédent. Cette importante progression est expliquée principalement par les plus-values de cession relatives à Sanef, Ipsos et Onet (148 M€) et par la reprise de la distribution d’un dividende par le Groupe PSA (40 M€). 

Faits marquants

Le premier semestre 2017 a débuté par l’annonce de deux opérations majeures sur les deux principales participations de FFP :

  • Le Groupe PSA (www.groupe-psa.com) a annoncé la reprise de la filiale Opel/Vauxhall de GM et les opérations européennes de GM Financial pour un montant de 2,2 Md€. Avec Opel/Vauxhall, Groupe PSA devient le deuxième constructeur automobile européen avec 17% de part de marché. Des synergies de 1,7 Md€ par an sont attendues d’ici 2026. L’acquisition de GM Financial s’est faite en partenariat avec BNP Paribas. Cette acquisition a été finalisée le 1er août dernier ;
  • Zodiac Aerospace (www.zodiacaerospace.com) et Safran ont annoncé leur rapprochement. Safran lancera une offre publique sur Zodiac Aerospace constituée d’une offre en numéraire à 25 € par action assortie d’une offre subsidiaire d'échange rémunérée en actions de préférence. Ce rapprochement va créer le n°3 mondial de l’aéronautique et le n°2 mondial des équipementiers aéronautiques avec plus de 20 Md€ de revenus. FFP s’est engagé à apporter ses titres à l’offre.

L’exposition aux Etats-Unis s’est poursuivie avec les investissements suivants :

  • 25 M$ dans la société AmaWaterways (www.amawaterways.com), l’un des principaux acteurs de croisières fluviales principalement en Europe, à destination d'une clientèle anglo-saxonne. Ce co-investissement a été réalisé au sein d’un consortium mené par Certares LP ;
  • 25 M$ dans Lineage (www.lineagelogistics.com), l’un des principaux acteurs de la logistique à température contrôlée aux États Unis. FFP s'est associée avec Bay Grove qui est à l'origine de ce groupe ;
  • 10 M$ supplémentaires avec ELV (www.elvassoc.com) dans des projets immobiliers à Atlanta et Charleston ;

FFP a aussi soutenu deux participations existantes qui réalisent des augmentations de capital pour accélérer leur développement :

  • souscription pour un montant de 14 M€ à l’augmentation de capital de EREN Renewable Energy (www.eren-groupe.com) de près de 100 M€ afin de poursuivre le déploiement des 1500 MW de projets en cours dans les énergies renouvelables ;
  • participation pour 26 M€ aux augmentations de capital menées par le groupe Tikehau (www.tikehaucapital.com) qui se sont finalisées début juillet. Tikehau Capital a levé environ 700 M€ pour continuer le développement du groupe qui gère actuellement 10 Md€ dans son métier de la gestion d’actifs ;

FFP a poursuivi le développement de son portefeuille de fonds de capital-investissement en prenant 6 nouveaux engagements pour un total de l’ordre de 60 M€. Il s’agit des deux fonds européens Chequers XVII et Portobello IV, des 3 fonds américains Levine Leichman VI, Valor Equity IV et Veritas VI. FFP a aussi souscrit à Alpha Diamant II dont les plus-values financeront la fondation Alpha Omega qui accompagne des associations spécialisées sur l’éducation des jeunes défavorisés en France.

Par ailleurs, après plusieurs années au capital de ces sociétés, FFP a réalisé les opérations de cession de trois participations :

  • cession pour 238 M€ de sa participation dans les autoroutes du Nord et de l’Est de la France, la Sanef (www.sanefgroupe.com), à Abertis avec qui FFP s’était associée lors de la privatisation en 2006 ;
  • finalisation de la sortie du capital de la holding du groupe Onet (www.groupeonet.com), leader français du nettoyage ;
  • vente pour 30 M€ de sa participation dans le groupe d’études et de sondage Ipsos (www.ipsos.com) présent dans 88 pays. FFP était entrée en 2011 au capital de la société des fondateurs d’Ipsos et avait participé au financement de l’acquisition du britannique Synovate. La cession sur le marché a été réalisée après la réorganisation capitalistique du groupe menée par le fondateur au second semestre 2016.

Enfin, FFP a procédé au rachat de 336.483 de ses propres actions pour un montant de 29 M€.

Début juillet, FFP a co-investi 15 M€ aux côtés d’Apax France IX, dans la société Ciprés Assurances (www.cipres.fr), courtier grossiste en assurance français, leader de la protection sociale complémentaire des indépendants et TPE/PME.

FFP a finalisé l’acquisition d’une participation de 5,2% dans le groupe SPIE (www.spie.com), leader européen indépendant des services multi-techniques, pour un montant de 189 M€. Conformément à sa stratégie, FFP présentera sa candidature au Conseil d’administration de la société. 

Au 30 juin 2017, les emprunts bancaires de FFP s’élèvent à 182 M€ contre 328 M€ fin décembre 2016. Les lignes de crédit non utilisées au 30 juin 2017 totalisent 556 M€. Début juillet, FFP a réalisé sa première émission obligataire, sous forme de placement privé (EuroPP), d’un montant de 155 M€ à échéance 8 ans, assorti d’un coupon annuel de 2,500%. 

Commentant ces résultats, Robert Peugeot a déclaré : « De nombreuses opérations se sont concrétisées au 1er semestre. Elles soulignent la qualité des actifs de FFP et la dynamique de développement du groupe, dont l’actif brut dépasse pour la première fois les 4 Md€.
Nous avons soutenu l’acquisition, par le Groupe PSA, d’Opel/Vauxhall qui lui offre une part de marché significative en Europe et qui complète son exposition géographique au sein de la zone. De plus, le groupe a publié des résultats record qui lui ont permis de reprendre le versement d’un dividende après 5 ans d’interruption.
FFP a pleinement joué son rôle pour favoriser la création en France d’un des principaux leaders mondiaux de l’aéronautique avec le rapprochement de Zodiac Aerospace et Safran.  
Souhaitant augmenter notre exposition à l’économie américaine, nous avons poursuivi nos investissements immobiliers et réalisé deux co-investissements aux Etats-Unis. D’autres sont actuellement en cours d’étude.  
Nos participations poursuivent leur croissance. Eren et le groupe Tikehau ont réalisé des augmentations de capital auxquelles nous avons souscrit pour accélérer leur développement.  
Par ailleurs, après avoir accompagné Sanef, Onet et Ipsos et leurs actionnaires pendant de nombreuses années, FFP a vendu ces trois participations pour un total de 316 M€, ce qui renforce les moyens de FFP pour investir et soutenir de nouveaux groupes avec son positionnement d’investisseur minoritaire de long terme. C’est ainsi que FFP devient un des principaux actionnaires du groupe SPIE avec une participation de 5,2% du capital.
A l’issue de ses derniers investissements, FFP conserve une capacité d’investissement importante qui lui permettra de saisir de nouvelles opportunités. »